Au pays des Révolutionnaires Pyramidés

Une fois n’est pas coutume, je laisse la parole à un autre pour les considérations sans importance du jour.
C’est donc @_Maltese qui nous parle de l’Égypte…


Pour moi, les matins se suivent et se ressemblent. Je sais cela peut surprendre quand on sait où j’ai la chance de me réveiller tous les matins.. Pourtant c’est la cas, chaque matin je me lève, réveille généralement certains membres du groupe et commence à préparer le thé pendant que ceux ci font leurs premières prières de la journée. Thé à la menthe, aux épices?
Voilà la question qui rythme chaque début de journée. Puis vient la préparation des chameaux, je m’occupe de Gloria généralement en silence, loin des éclats de rire des bédouins proches.
Une fois Gloria prête il reste encore son propre équipement, bien tout prendre, emporter de la corde pour le côté sport de la chose, une pelle et un pic afin qu’aucun mur ne vous résiste. Et c’est parti pour une journée ordinaire!
Extraordinaire pour vous, sans extra pour moi. Bien sûr, je m’éblouis toujours de voir cette image chaque matin! Alors je prends des photos.
Je prends des photos quand je peux, quand je fais des pauses, si vous en vouliez plus, il aurait fallu compter sur mon guide, il doit faire plus de pauses dans une journée qu’un employé de la Poste. C’est un être exceptionnel mon guide! Je le crois issu d’un mélange entre un dromadaire et un paresseux. Pourtant Hassan El-Kaïm est tout ce qu’il y a de plus humain, il a un sens très limité de l’hygiène, crache et chante dès qu’il est sur un chameau. Sans oublier qu’il s’énerve à peine nous prononçons le nom d’Hosni Moubarak..
De toute façon, pour vous dire, dans cette équipe nous ressemblons plus à la Famille Adams qu’à l’équipe idéale d’aventuriers au charme ravageur.. A part peut être nos deux bédouins. Ces deux là sont en fait les propriétaires de nos chameaux ainsi que de bons amis à présent. Ils sont nos cuistots, nos chasseurs de bestioles non agréables, nos briquets humains. De vrais pros, prêts à défier le plus doué des Mc Gyver.  Cependant, je me dois d’ébrécher quelque peu leur réputation sans taches… Ils sont absolument insupportables quant au rangement du camp. Comme vous pouvez aisément l’imaginer, en tant qu’adepte de fouilles, j’en crée souvent moi même dans les pièces où je me trouve!
Mais enfin bon, ce n’est pas la Mer Rouge à boire! Je ne leur fait aucun reproche quant à la quantité de narguilés qu’ils préparent le soir devant le feu de camp. Chacun son rôle voyons!
Alors, me direz vous, le désert c’est aussi cela, fumer le soir, ou boire un thé, tout en s’installant confortablement au milieu de ces paysages en s’imaginant Lawrence d’Arabie..

Malheureusement je n’ai de Lawrence que le cheval et les doux songes libertaires,   en fait, je ne suis même pas de ceux qui rêvent au désert, non moi, le seul moment où je rêve, c’est lorsque j’entends le son retentissant de la pioche contre un mur sonnant creux. C’est que l’on arrive en face d’une chambre certaine qui cache cependant encore tous ses mystères, nous permettant encore pour quelques instants précieux de rêver.

Je me permets souvent d’allumer ma lampe torche en premier, afin de me  délecter de  cette attente, presque malsaine qui précède la découverte extraordinaire ou l’échec commun. On s’imagine en Howard Carter, voulant faire de la sépulture ouvrière cachée derrière, celle d’un Roi, juste par égocentrisme. On voudrait revivre des scènes incroyables de découvertes royales et aventureuses dans un décor étroit et envoûtant.
Puis l’on ouvre les yeux, on revient en présence de ce mur.. On le cogne, fébrilement d’abord, car le briser, reviendrait un peu à briser cet instant. Puis l’on se reprend et l’on donne des coups de plus en plus rapprochés et violents, puis c’est le choc. La dernière barrière entre la chambre et soi vient de s’écrouler à ses pieds.
Il ne reste plus que vous, vos amis derrière vous et ces deux inconnus devant. Deux personnes qui vont faire partie de votre aventure. Ces deux momies sont bien différentes. L’une est en parfait état. Elle intéressera tous les musées, elle y finira, et sera admirée. L’autre en revanche est fichue.. On rendra les ossements aux villageois les plus proches afin qu’ils les enterrent dignement. On passera encore de longues heures à recoller les morceaux perdus de ce sarcophage brisé. Il nous apportera plus de travail que l’autre, il vous fera suer. Mais il vous intéressera bien plus que celui intact. Le brisé n’aura pas dévoilé toute son histoire. Il ne s’est pas brisé tout seul. Qui l’a fait? Il relance le mystère et vous pose des problèmes, tout ce que quelqu’un peut attendre d’un tel travail.
Il est déjà l’heure de remonter, on emporte les trouvailles, on fait quelques photos ratées, on est heureux, on rigole presque seul, c’est aussi ça la magie des tombes…
On retourne à la surface près de son guide, de ses bédouins, de Gloria et de tous ces paysages que l’on apprécie un peu plus chaque jour.
Après tout, on y retournera,  on aura l’occasion de revoir des murs et qui sait… Peut être aussi un Roi, même si un Roi Maudit serait encore mieux! La prochaine fois, je compte bien trouver la sépulture de Twithankaton, pharaon baleineau de la  glorieuse dynastie perdue!

À l’image de Gloria, j’espère que vous aurez apprécié cet article et que vous voudrez entendre la suite. A très bientôt tous et merci de votre lecture! Gloria et ses amis vous font leur plus beau sourire pour l’occasion!


9 responses to “Au pays des Révolutionnaires Pyramidés

  • Anne

    Ouais ! Moi je mets une option sur Gloria ! Elle est trop chou, je la veux !

  • Pankéïn

    Quelle plume d’aventurier ! Ce récit est vraiment merveilleusement conté, merci Maltese !

  • White-Fangs

    C’est génial ! Je me lasse pas de relire ces mots ! JE VEUX UNE SUITE !!! :P

    • Tonio...ReinesHerz

      On dit « je voudrais » et « s’il te plaît » quand on est poli ! Ah mais ! :)

      • White-Fangs

        Gnagnagna. ^^

        Bonjour,
        J’aimerai vivement une suite à cet article s’il vous plait et merci d’avance.
        Avec toutes mes considérations les plus distinguées,
        White-Fangs.

        Ce style ne convient pas à la puissance émotionnelle fougueuse et passionnée qui m’emporte.

      • Tonio...ReinesHerz

        Ha ha ha ! J’en attendais pas tant ! :-D
        Ce Marin romantique est plus populaire que moi sur mon propre blog. Je suis jaloux.

  • SR

    Merci pour le voyage. Les couleurs. Le silence. J’attends la prochaine étape.

  • Millie

    je veux une suite please…

  • Lymbe

    Merci…
    Jusqu’ici je te remerciais de me faire voyager avec tes photos et maintenant je peux le faire de le faire avec tes mots…
    Merci de me faire rêver et de me donner envie de te voir continuer…
    Bonne continuation l’aventurier et s’il te plait, n’arrêtes pas de nous faire rêver!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :